La publication du Ka’ma

de Gyalse Zhenpen Thaye


En cette année de bon augure du Singe de Feu (2016), Patrul Rinpoché avait eu pour objectif de publier 10 000 exemplaires des Neuf Volumes d’Instructions Orales des Premières Traductions, connues en tibétain sous le nom de Ngagyur Ka’ma Pö Gu.

Ce Ka’ma est une collection de textes très précieux rassemblés au milieu du XIXème siècle par Gyalse Zhenphen Thaye, qui a pu ainsi établir la continuité :

1) du fondement des enseignements – la tradition des trois bases du Vinaya – et 2) des enseignements fondamentaux des sutras et des tantras.

Compte tenu de son importance pour les générations futures, Patrul Rinpoché a entrepris, sous la supervision de Dzogchen Rinpoché, le projet de le rééditer. Pour garantir une édition de haute qualité, trois sources différentes ont été utilisées et comparées, et les textes ont fait l’objet de six révisions, principalement par des spécialistes du Dzogchen.

Le projet a été achevé pour l’inauguration du nouveau monastère Dzogchen au Tibet en août 2016, au cours de laquelle de nombreux sets ont été distribués aux moines, nonnes et monastères.

Patrul Rinpoché souhaite vivement partager cette occasion de rassembler un grand mérite avec le plus grand nombre possible d’êtres sensibles. Plus il y avait de sets imprimés, plus longtemps cette publication peut rester disponible dans ce monde ! Que cela profite à d’innombrables êtres !

Le projet Ka’ma en résumé


  • 5 800 pages (42x9cm, format Pecha), en 9 volumes pour refléter les 9 véhicules graduels.
  • Langue : Tibétain ; la traduction en anglais n’est pas encore prévue.
  • 3 000 exemplaires ont été distribués au Tibet durant l’été 2016, ainsi que dans le monde entier.
  • Chaque série de 9 volumes a été sponsorisée pour 50€.
  • Imprimé en Chine
  • 4 années ont été nécessaires pour mener à bien le projet, impliquant de nombreux érudits et étudiants de Patrul Rinpoché.

Le sens fondamental des ” instructions des premières traductions “.

De manière générale, il existe trois types de lignées : la longue lignée des instructions (ka’ma), la courte lignée des trésors cachés (terma) et la lignée de la profonde vision pure. La lignée de tradition orale transmise jusqu’à ce jour de bouche à oreille, à partir du grand et victorieux Vajradhara (Dorje Chang), est un ensemble important d’enseignements composé :

  • – des enseignements communs comme la prise de refuge – la porte d’entrée du bouddhisme – la libération individuelle, la bodhicitta, etc.
  • – des enseignements extraordinaires comme les écritures vastes et profondes du cycle du Dharma secret inégalé du Mantrayana des tantras intérieurs, les textes racines des vastes écritures des sutras et des tantras, les instructions cruciales, les pratiques de sadhana et de leurs branches, les écrits de nombreux érudits et de personnes accomplies de l’Inde et du Tibet.
  • – de la compilation de leurs commentaires en tant qu’enseignements de soutien, de lignes directrices générales, ainsi que de commentaires sur les instructions cruciales.

Dans un premier temps, les deux frères Minling Terchen Pema Karong Gyurme Dorje (1646 – 1714) et Lochen Dharma Shri (1654 – 1718) organisèrent au cours de la seconde moitié du 17èmesiècle – vers 1677 – des traductions précoces des sadhanas, des transmissions de pouvoir qui mûrissent et des instructions libératrices des trois yogas des tantras intérieurs.

Plus tard, l’érudit et vertueux doté des qualités semblables au ciel de la réalisation – le suprême Gyalse Zhenpen Thaye, qui vécut entre 1800 et 1855 environ, endossa la vaste responsabilité des enseignements à Dzogchen Orgyen Samten Chöling, à Rudam, la source des enseignements Nyingma des premières traductions. Il établit la continuité à la fois : 1) de la base des enseignements – la tradition des trois bases du Vinaya – et 2) de nombreux enseignements sur les sutras et les tantras.

Vers 1844, au Kham et à Utsang, avec un esprit résolu qui ne se décourageait jamais, il rechercha et rassembla des textes sur les neuf Véhicules graduels et plus particulièrement toutes les pratiques de sadhana existantes appartenant au ka’ma- des tantras intérieurs. [the summary of the meaning of] le sutra, la magie [net tantra] et le [eighteen esoteric instructions of the] mental [class]- et les a organisés en neuf volumes pour refléter les neuf véhicules. La continuation des enseignements et pratiques du ka’ma, mûrissants et libérateurs, ayant ainsi été établie, les enseignements se sont répandus.

Plus tard, Gyatrul Pema Do Ngak Tenzin ajouta seize volumes aux neuf précédents pour en faire un total de vingt-cinq volumes et les imprima sur bois au monastère de Palyul.

Plus tard, la lampe de la grande doctrine secrète – Son Éminence Dudjom Jigdral Yeshe Dorje (1904-1987) – tout en compilant les enseignements du ka’ma et du terma, a publié, en Terre Noble (Inde), le ka’ma en un total de 58 volumes.

Récemment, selon le souhait du grand détenteur de la lignée orale de Katok – l’omniscient Thubten Munsel Tsultrim Dorje, celui que l’on appelle Tsering Gyatso ou Thubten Lekshed Changchub Gyatso principalement, avec
Kyabje Zenkar Thubten Nyima Rinpoche et d’autres, ont accepté cette grande responsabilité avec la motivation de la bonté, et du début à la fin et grâce à d’énormes efforts, sans jamais se relâcher, de 1987 à 2009, ils ont rassemblé et compilé 133 volumes, qui représentent plus de 84 000 pages.

A présent, suivant les conseils de la septième émanation de Kyabje Dzogchen Rinpoché, Tenzin Lungtok Nyima, Son Eminence Ranyak Patrul Rinpoché a pris la responsabilité suivante : pour le bénéfice de tout être sensible, jeune ou vieux, homme ou femme, qui possède la vaste connaissance qui perçoit les immenses écritures de l’Orient et de l’Occident, et en particulier qui a un grand intérêt pour la vue, la méditation, l’activité et les résultats du Bouddhisme, le Groupe de Traduction Sambhota a décidé de traduire les quelque 5 000 pages des Premières Traductions ka’ma compilées par le suprême Gyalse Zhenpen Thaye au cours du 19ème siècle auprès des praticiens du Dzogchen – les grands siddhas des premières traductions – et a l’espoir sincère et fort qu’en regardant ces livres, leurs souhaits seront exaucés.

Texte publié en 2016 par le groupe de traduction Sambhota.

English Français