DRUPCHEN

Grand accomplissement

DRUPCHEN

Grand accomplissement

La signification du drupchen est de purifier ou d’apprivoiser notre corps,

la parole et l’esprit afin de devenir authentique et bénéfique.

Dzogchen Ranyak Patrul Rinpoche

Un drupchen est une pratique de groupe intensive d’une sadhana pendant au moins sept jours. Il s’agit d’un temps spécial, totalement consacré à la pratique, où le corps, la parole et l’esprit doivent être pleinement occupés. L’idée est de pratiquer pendant 24 heures ; il y a donc quatre séances de pratique de la liturgie et une récitation ininterrompuedu mantra en groupe. Nos retraites de drupchen sont généralement dirigées par Ranyak Patrul Rinpoche (maître vajra) avec l’assistance de Lopön Tsering Gönpo (assistant vajra).

À quoi ça sert ?

Le but est de purifier le corps et l’esprit, ainsi que l’environnement. C’est le pouvoir que possède réellement la pratique. « C’est la façon de s’approcher de la paix naturelle », comme l’a dit Patrul Rinpoche. Un drupchen a la puissance de la pratique d’une retraite de trois ans.

Pratique bouddhiste de drupchen (4)

L’objectif est d’apprivoiser notre esprit par les moyens habiles du Vajrayana. Il faut s’efforcer de réciter pendant des heures, se réveiller à différentes heures pour faire la récitation à l’heure prévue, préparer le mandala et consacrer entièrement son attention à la visualisation de la sadhana pratiquée. Cela ressemble à une torture mais offre une sensation meilleure que des vacances à Hawaï… Cela vous permet d’oublier le monde que vous avez laissé derrière vous et d’entrer dans la nouvelle réalité de la visualisation pure de la sadhana. La vision pure peut être créée, expérimentée et stabilisée avec le temps.

Cela permet à l’esprit de remettre en question et surtout de changer ses schémas habituels qui avaient été tant chéris au cours de nombreuses vies. C’est la manière habile du Vajrayana de bouleverser notre manière de percevoir.

Comme nous n’avons pas trouvé la voie du bonheur depuis tant de vies jusqu’à présent, nous avons besoin d’une aide fiable. Ces aides sont les drupchens. Inventés et planifiés par des êtres éveillés, ils sont aussi enseignés et pratiqués ici en Europe.

Y parviendrai-je ?

Pratique de drupchen (2)

Patrul Rinpoche a été le premier lama à organiser un véritable drupchen pratiqué par des Occidentaux, en Europe. Avant cela, tous les centres bouddhistes invitaient des moines d’Inde ou du Tibet qui avaient pratiqué les rituels auxquels les Occidentaux pouvaient se joindre.

Mais notre Rinpoche a décidé de tout enseigner à ses étudiants ! Il est parti de zéro – complètement de zéro. Il a donné des instructions sur le mandala et le rituel, et il s’est simplement lancé avec les personnes qui l’ont rejoint à ce moment-là. Et ça a marché ! Depuis lors, il y a un cours de préparation de trois jours avant chaque drupchen.

Au cours de ce stage, vous pouvez apprendre l’ordre des prières qui sont récitées au cours des différents jours, le mandala, les mudras, les instruments de musique, les offrandes, etc. Vous pouvez tout apprendre ici et former votre esprit sous la direction d’un enseignant qualifié.

Pratique de drupchen (2)

Pratiques de grand accomplissement

Pratique de drupchen

Un drupchen, ‘grand accomplissement’ en tibétain, est une pratique de groupe intensive qui fait appel à toutes les méthodes habiles des enseignements du Vajrayana pour apprivoiser ou purifier notre corps, notre parole et notre esprit, afin de devenir des êtres authentiques et bénéfiques. Les drupchens sont également appelés prières de paix en tibétain. En les pratiquant, nous avons l’occasion de créer une cause pour le bien-être et le bonheur futurs, pour nous-mêmes ainsi que pour tous ceux qui nous entourent et, indirectement, pour tous les êtres.

EN SAVOIR PLUS

Dzogchen Ranyak Patrul Rinpoche a appris tous les aspects des pratiques de la sadhana au monastère de Dzogchen (Tibet oriental). Il a été ‘chöchen’ (grand serviteur des rituels) pendant de nombreuses années, supervisant toutes les activités rituelles et leurs préparations. En plus de ses qualités manifestes et de sa réalisation, cette connaissance profonde de tous les aspects du rituel fait de Rinpoche un maître vajra exceptionnel. En outre, Rinpoche et Lopön Tsering Gönpo ont étudié dans le même monastère et sont tous deux de merveilleux ‘umzes’ (guides de chant).

Depuis 2008, Patrul Rinpoche dirige un à trois drupchens par an, et en a dirigé six en 2019 :

• Rigdzin Düpa • Dugngal Rangdrol • Vajrasattva • Yumka Dechen Gyalmo • Singhamukha • Chöd

La signification de ‘drupchen’ expliquée par Patrul Rinpoche

La signification de ‘drupchen’ expliquée par Patrul Rinpoche

La pratique du drupchen_Patrul Rinpoche

Ranyak Patrul Rinpoche explique :

« La signification de la sadhana de drupchen est de prier pour tous les êtres sensibles, en souhaitant qu’ils soient libérés de toutes les complications de la souffrance, c’est-à-dire les circonstances défavorables de cette vie et les problèmes individuels de la vie quotidienne. Par exemple, la maladie, les conflits familiaux, les difficultés pour obtenir ce que nous souhaitons et les difficultés pour éviter ce que nous ne souhaitons pas. »

EN SAVOIR PLUS

Si nous sommes honnêtes avec nous-mêmes afin d’analyser la souffrance et le bonheur, nous comprendrons que la souffrance et le bonheur ne viennent jamais sans causes et conditions ; nous découvrons donc les causes du bonheur et de la souffrance. Ils proviennent des mouvements positifs et négatifs du corps, de la parole et de l’esprit. C’est pourquoi nous faisons des drupchens.

Du point de vue de l’enseignement du Bouddha, toutes les différentes apparences, qu’elles soient agréables ou désagréables, proviennent de nos propres schémas habituels. Ces apparences, qu’elles soient réellement existantes ou non, permanentes ou non, bonnes ou mauvaises, belles ou laides, désastreuses ou non, dépendent entièrement de notre propre esprit. Par conséquent, si dans notre esprit nous avons des schémas habituels de perception positive ou des schémas habituels de perception négative, à travers ces deux schémas habituels de perceptions, nous projetons le samsara et le nirvana. Lorsque nous regardons un film samsarique, c’est désagréable, car il y a beaucoup de souffrances insupportables. De la même façon, lorsque nous regardons un film sur le nirvana, de nombreuses situations heureuses et magnifiques s’y produisent. Comment pouvons-nous développer davantage nos situations heureuses ? Comment pouvons-nous purifier les souffrances ? Nous pensons que cela n’est possible qu’à travers notre esprit. C’est la raison pour laquelle nous faisons un drupchen.

Quiconque lit très attentivement n’importe quel texte de sadhana et ce qui y est décrit peut comprendre que chaque sadhana est liée aux enseignements tantriques les plus élevés du Bouddha, liés à l’enseignement des étapes de génération et de complétion.

L’étape de génération est liée au samsara afin de le purifier. Elle est aussi liée au nirvana afin de le développer. Elle est également liée à la base unique universelle du samsara et du nirvana. Elle peut conduire à la réalisation de cela. Quant à l’étape de complétion, elle est également liée à la fois au samsara et au nirvana et peut purifier la désignation dualiste entre le bien et le mal, qui est regroupement et séparation. Elle peut conduire à la libération de la souffrance dualiste du regroupement et de la séparation.

Par conséquent, quiconque se connecte à ce type de sadhana peut en percevoir les nombreux bénéfices. Quiconque pratique correctement ce type de sadhana, nous apprécions votre pratique et nous nous réjouissons beaucoup.

Si vous ne pouvez pas participer à notre drupchen cette fois-ci, veuillez pratiquer de cette manière vous-même ou vous joindre à tout autre drupchen se déroulant dans ce monde. »

Découvrez d’autres articles de Rinpoche :

La pratique du drupchen_Patrul Rinpoche

Le cinquième jour : des réalisations merveilleuses

Pratique de drupchen

Un drupchen, ‘grand accomplissement’ en tibétain, est une pratique de groupe intensive qui fait appel à toutes les méthodes habiles des enseignements du Vajrayana pour apprivoiser ou purifier notre corps, notre parole et notre esprit, afin de devenir des êtres authentiques et bénéfiques. Les drupchens sont également appelés prières de paix en tibétain. En les pratiquant, nous avons l’occasion de créer une cause pour le bien-être et le bonheur futurs, pour nous-mêmes ainsi que pour tous ceux qui nous entourent et, indirectement, pour tous les êtres.

EN SAVOIR PLUS

Rinpoche dit encore : « Cette amrita commence le cinquième jour du drupchen. C’est incroyable et avant de le voir moi-même, il m’était difficile d’y croire. Plus tard, je suis moi-même devenu chöpön, et pendant 6 ans j’ai fait les tormas avec de la tsampa et du beurre. Pendant le drupchen, j’étais très curieux de savoir comment l’amrita pouvait sortir des tormas. Le cinquième jour, mon enseignant-racine a fait le tour du mandala et m’a demandé : ‘Comment ça se passe avec les tormas ?’ Il a dit que depuis l’époque du quatrième Dzogchen Rinpoche, l’amrita sortait des tormas, ajoutant qu’il n’était pas sûr que cela se produirait s’il n’était pas lui-même un maître spécial. Le cinquième jour, nous avons fait une offrande spéciale de tsok, et après l’invocation, tout le monde s’est senti détendu. Le soir, l’amrita a commencé à sortir de tous les côtés de la torma, d’abord de la torma de Guru Rinpoche, puis de toutes les tormas. J’ai récolté beaucoup d’amrita. »

Le premier drupchen de Rigdzin Düpa à Dharma City a également montré des signes de bénédictions. Rinpoche a déclaré :

« Je vous ai offert ce genre de tradition, et grâce au pouvoir des souhaits des étudiants, des signes magnifiques sont apparus. Des arcs-en-ciel sont apparus tout au long du drupchen et le cinquième jour (bumdrup), nous avons reçu la statue de Guru Rinpoche sans aucun arrangement préalable pour qu’elle arrive ce jour-là.

En outre, depuis mon arrivée en Europe il y a plus de 10 ans, nous avons essayé de publier un livre, mais cela n’a jamais eu lieu. Nous voulions aussi que ce livre soit prêt avant le drupchen, mais c’était impossible, il y avait toujours des circonstances différentes. Finalement, il est sorti et a été livré le cinquième jour du drupchen. »

Cours de préparation

Pratique de drupchen

Les drupchens organisés par l’Institut Zangdok Palri durent généralement sept jours et sont précédés de trois à cinq jours d’étude et de préparation pour apprendre les différents aspects de la pratique tels que l’ordre des prières, les mudras et les mélodies des chants.

EN SAVOIR PLUS

Ranyak Patrul Rinpoche a appris tous les aspects des pratiques de la sadhana au monastère de Dzogchen (Tibet), où il a été chöchen (grand serviteur rituel) pendant de nombreuses années. En 2008, il a été le premier à permettre aux Occidentaux d’effectuer eux-mêmes toutes les activités d’un drupchen, sous sa précieuse direction. Avec Lopön Tsering Gönpo – qui, comme Rinpoche, est un guide de chant exceptionnel – ils ont commencé à enseigner les mudras, les mélodies de chants et toutes les activités rituelles. Aujourd’hui, les étudiants les plus anciens ont les compétences nécessaires pour guider les nouveaux venus, mais Rinpoche est toujours présent pendant le cours préparatoire et donne ses inestimables conseils.

Pendant le cours de préparation, les étudiants sont divisés en deux groupes. Ceux qui veulent s’entraîner aux instruments et au chant rejoignent ‘l’équipe umze’, tandis que ceux qui souhaitent tout apprendre du service rituel rejoignent ‘l’équipe chöpön’. En général, les nouveaux venus sont encouragés à rejoindre l’équipe umze afin d’apprendre les aspects fondamentaux de la sadhana que tous les participants pratiquent : les mudras et les airs de chant.

 

Voici ce que vous pouvez apprendre pendant le cours préparatoire :

 

L’ÉQUIPE UMZE :

  • Mudras: différents gestes gracieux des mains ayant une signification symbolique, exécutés à des moments précis.
  • Mélodies: il existe différents airs qu’il est utile de connaître pour suivre le guide de chant (umze).
  • Umze: ceux qui sont déjà familiarisés avec la sadhana peuvent apprendre à devenir guide de chant.
  • Instruments: de nombreux instruments traditionnels participent au rituel : cloches, cymbales rolmo, cymbales silnyen, tambour, radongs (cornes très longues), trompettes kangling, clarinettes gyaling et conques.

L’ÉQUIPE CHÖPÖN :

  • Mise en place de l’autel (ou mandala) : comment disposer les différents types d’offrandes et d’objets sacrés.
  • Tsok: la fête du tsok est une partie importante de la sadhana du drupchen. Le tsok comprend une grande offrande de nourriture et de boissons, dont la préparation est assurée par l’équipe chöpön.
  • Tormas: sculptures rituelles faites de farine et de beurre et décorées de couleurs et d’ornements. Les tormas peuvent représenter des divinités, des protecteurs, de la nourriture, des armes, etc. Certaines d’entre elles sont offertes pendant le rituel, tandis que d’autres restent sur l’autel pendant toute la durée du drupchen.
  • Chopön: le chöpön est le serviteur du rituel qui accomplira toutes sortes d’activités au nom du maître vajra. Il y a un chöpön principal, un chöpön assistant et parfois plusieurs assistants.
Pratique de drupchen

J’aimerais participer, mais je n’ai pas le temps…

Pratique de drupchen

Nous comprenons que certaines personnes vivent trop loin ou ne peuvent pas venir en raison de certaines circonstances. Si vous ne pouvez pas venir au drupchen pour une raison quelconque, mais que vous souhaitez tout de même faire partie du mandala, il existe un moyen idéal de partager tous les bienfaits de la Sangha, en le soutenant matériellement. Le drupchen a une signification puissante, car nous effectuons deux types d’accumulation : l’accumulation de mérites et l’accumulation de sagesse. C’est également le moyen idéal de purifier tous les obstacles éventuels. Au cours d’un drupchen, de nombreux membres de la Sangha se réunissent et prient ensemble ; ils utilisent toutes les occasions pour rendre chaque action bénéfique et accumuler du mérite de diverses manières – ce qui rend cette occasion particulièrement spéciale et propice. C’est pourquoi toutes les actions de générosité en cette période particulière apportent beaucoup de causes positives dans la vie de celui qui les supporte.

EN SAVOIR PLUS

Comme l’a dit Jetsun Mila :

Entre l’ermite qui médite dans les montagnes
Et le donateur qui lui fournit sa subsistance
Il existe un lien qui les mènera ensemble à l’éveil.
La dédicace de mérites est le cœur même de ce lien.

Comme l’a également dit Dza Patrul Rinpoche :

« Nous croyons que les mouvements positifs du corps, de la parole et de l’esprit apporteront des bienfaits à tous les êtres, en particulier à ceux qui participent à un drupchen ou qui ont un lien quelconque avec lui. Ils peuvent recevoir beaucoup de bienfaits, car les résultats positifs et négatifs proviennent des mouvements positifs et négatifs de notre corps, de notre parole et de notre esprit. Par conséquent, un drupchen n’est pas lié à une cérémonie religieuse, il n’est pas lié aux affaires du monde, il est lié à l’action positive de la compassion et de la sagesse afin de développer les aspects positifs du corps, de la parole et de l’esprit. Cette action positive est le rassemblement de tous les membres de la Sangha afin de prier pour une paix mondiale sans guerre, sans faim, sans soif et sans désastres. »

QUEL TYPE D’ACCUMULATION EST POSSIBLE PENDANT LE DRUPCHEN ?

Il existe de nombreuses façons de faire des accumulations pendant le drupchen.
Chaque jour, nous

  • préparons le mandala
  • nous faisons de nouvelles tormas
  • nous offrons des fleurs fraîches
  • nous offrons des bougies
  • nous faisons des offrandes de tsok
  • nous offrons du thé, des boissons non alcoolisées, des fruits, des gâteaux, du pain, du fromage, du sucre et d’autres aliments aux
  • personnes qui récitent les mantras (pendant la période de récitation, certaines personnes ont soif, ont faim, sont fatiguées, nous les soutenons donc de cette manière)
  • nous récitons de nombreux mantras pour le bénéfice de tous les êtres
  • nous dédions tous nos mérites.

Comment nous soutenir ?

Si vous le souhaitez, vous pouvez faire un don pour un objectif particulier ou en général. Tout soutien est apprécié.

Pour faire un don, veuillez visiter cette page. Il nous est utile que vous précisiez votre nom, l’objectif et le montant du don par email.

VOUS VOULEZ VOUS JOINDRE À NOUS ?

English Français