Zangdok Palri, la glorieuse montagne couleur cuivre

Un lieu perçu par les êtres supérieurs comme la terre pure de Guru Rinpoche


La perception d’une terre pure est la perception de la sagesse primordiale, qui est le bonheur et la parfaite félicité.

Une terre pure est un endroit sans conflit ni partialité, sans violence ou préjugé, un endroit étonnant, complètement rempli d’amour bienveillant, où tous les êtres s’aiment. Mais bien sûr ce n’est pas un lieu, puisqu’il ne peut être perçu qu’à l’intérieur de l’esprit. Comme nos perceptions surgissent à partir d’empreintes génératrices d’habitudes, nous étudions et pratiquons le Dharma, et nous accomplissons les deux accumulations, afin de susciter des perceptions aussi paisibles.

Mon souhait est que nous construisions l’Institut Zangdok Palri à l’image de la terre pure de Zangdok Palri, et que quiconque ait un lien avec lui en faisant un don, en le voyant, en le touchant, ou même en en entendant parler, puisse percevoir la paix d’une terre pure, et en particulier, la terre pure de Guru Rinpoche.

Nous construisons l’institut parce qu’il est relié à plusieurs coïncidences auspicieuses tout à fait particulières.

L’emplacement physique de l’institut est très spécial. Au 18e siècle, lorsque des ouvriers se sont arrêtés pour faire une pause sur le chemin du centre de retraite avec une statue de Guru Rinpoche, ils l’ont posée sur le sol, et il y a eu instantanément une pluie de riz safrané. Ils sentaient avec certitude qu’il s’agissait d’une bénédiction de Jigme Lingpa, qui se trouvait près de Lhassa à ce moment-là, ou de Guru Rinpoche lui-même.

À deux reprises la statue parlait. La première fois cela se produisait lorsqu’elle venait d’être installée dans le temple de retraite. Un jour, alors que le gardien du temple vaquait à ses occupations, la statue l’appellait : ‘Hé toi! Ecoute! Il y aura un tremblement de terre aujourd’hui. Dis à tout le monde de rester dehors.’ Effectivement, le même jour tout Dzogchen fut détruit, mais il n’y eut aucun mort ou blessé.
Le premier Patrul Rinpoche était également l’émanation de la parole de Jigme Lingpa.

 

Dzogchen Ranyak Patrul Rinpoche, 2006

English Français